Méthodes alternatives

Les exigences de sécurité des aliments induisent, à tous les stades de fabrication, de fréquentes analyses de contrôle microbiologique. Les méthodes de référence, le plus souvent décrites dans des normes, sont en général coûteuses en main d’œuvre avec un temps de réalisation relativement long (de plusieurs jours à plus d’une semaine).

Dans le domaine de l’analyse de l’eau, qu’il s’agisse d’eau destinée à la consommation humaine, d’eau de baignade ou d’eau thermale (…), les exigences en termes d’innocuité microbiologique sont également très fortes. On note un réel besoin d’utiliser des méthodes plus rapides que les méthodes de référence normalisées et/ou plus faciles à mettre en œuvre.

Pour répondre aux besoins des laboratoires d’analyse, des fabricants ont développé et mis sur le marché des méthodes commerciales adaptées aux impératifs d’une production industrielle, à savoir plus simples, plus rapides et/ou plus économiques que les méthodes de référence classiques. Elles sont appelées « méthodes alternatives d’analyse », méthodes rapides d’analyse, ou plus communément « kits ».